Une saison au Niger

Une saison au Niger

Projection de la série nigérienne "Une saison au Niger" de Samira Seyni DJINGO, le 06 Avril 2019 au CCFN. Lire

Ma Belle Mère Ma Coépouse

Ma Belle Mère Ma Coépouse

Double Projections du film nigérien "Ma Belle Mère Ma Coépouse" de Moussa Hamadou DJINGAREY à Niamey le jour de la fete de Ramadam 2019 au Canal Olympia Blue Zone, à 17H et à 21H. Prix d'entrée : 3000F Lire

Slide # 3

Toukountchi Festival de Cinéma du Niger TFCN

LANCEMENT des inscriptions ce jour 24 MARS 2019 de la 4 ème édition Toukountchi Festival de Cinéma du Niger a Niamey du 30 octobre au 02 novembre 2019 qui sera couplé aux 3 èmes éditions de la Semaine de la Critique du Cinéma Nigérien et le Festival de films d'Animation (Hommage à Moustapha Alassane) Lire

Slide # 4

6è édition du Festival International du film sur les droits de l'homme FIFIDHO

La 6è édition du Festival International du film sur les droits de l'homme FIFIDHO se tiendra à Niamey le 06 avril 2020 sur le thème "La gouvernance africaine, quel chef d'état pour une Afrique émergente ?" Lire

2e Short Film Festival

2e Short Film Festival

Le 2ème Short Film Festival de l’Ambassade des États-Unis aura lieu à la Salle Canal Olympia Hippodrome, le 30 mars 2019 Lire

samedi 24 décembre 2016

"Vous touchez du doigt un domaine dans lequel je travaille déjà : le domaine de l’extrémisme violent et de la transformation du conflit. Je suis volontaire au niveau d’un programme de volontaire des nations unies du nom de USAID. C’est une thématique qui est en plein cœur de ce que je fais et d’ailleurs la thématique prochaine de mon film porte sur cette question de l’extrémisme violent mais aussi par rapport à cette jeunesse qui est en déperdition et intolérante. Je suis actuellement en écriture pour ce film. Je pense que par rapport à la question de l’insécurité, il y a beaucoup de choses à faire parce que pour solutionner un problème il va falloir d’abord comprendre la racine dudit problème. Il faut donc chercher à comprendre pourquoi les jeunes sont de plus en plus violents" (Aicha, 2016).

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Votre message