Une saison au Niger

Une saison au Niger

Projection de la série nigérienne "Une saison au Niger" de Samira Seyni DJINGO, le 06 Avril 2019 au CCFN. Lire

Ma Belle Mère Ma Coépouse

Ma Belle Mère Ma Coépouse

Double Projections du film nigérien "Ma Belle Mère Ma Coépouse" de Moussa Hamadou DJINGAREY à Niamey le jour de la fete de Ramadam 2019 au Canal Olympia Blue Zone, à 17H et à 21H. Prix d'entrée : 3000F Lire

Slide # 3

Toukountchi Festival de Cinéma du Niger TFCN

LANCEMENT des inscriptions ce jour 24 MARS 2019 de la 4 ème édition Toukountchi Festival de Cinéma du Niger a Niamey du 30 octobre au 02 novembre 2019 qui sera couplé aux 3 èmes éditions de la Semaine de la Critique du Cinéma Nigérien et le Festival de films d'Animation (Hommage à Moustapha Alassane) Lire

Slide # 4

6è édition du Festival International du film sur les droits de l'homme FIFIDHO

La 6è édition du Festival International du film sur les droits de l'homme FIFIDHO se tiendra à Niamey le 06 avril 2020 sur le thème "La gouvernance africaine, quel chef d'état pour une Afrique émergente ?" Lire

2e Short Film Festival

2e Short Film Festival

Le 2ème Short Film Festival de l’Ambassade des États-Unis aura lieu à la Salle Canal Olympia Hippodrome, le 30 mars 2019 Lire

dimanche 30 avril 2017

"Aujourd’hui s’ouvre la 14e édition du Festival du Film Africain de Tarifa. Le Niger sera bien représenté par Aïcha Macky, qui présentera pour la première fois en Espagne son film primé « L’arbre sans fruit », en compétition dans la section ‘‘Hypermétropie’’. Bonne chance !" Embajada de España en Niamey (2017)

samedi 29 avril 2017

Le Film Zin'naariyâ! de Rahmatou Keita nominé au Golden Gate Award du Festival du Film International de San Francisco aux USA

Le Film Zin'naariyâ! de Rahmatou Keita nominé au Golden Gate Award du Festival du Film International de San Francisco aux USA et Sélectionné au Festival international du Cinéma Indépendant de Buenos Aires en Argentine BAFICI. Tout comme à Torronto et à Rotterdam, le Film régale les Critiques Cinéma et porte le nom du Niger sur des terres lointaines d’Amérique latine où il fut est le seul représentant de l’Afrique au BAFICI. FELICITATIONS ! Ainsi, on peut lire ces mots des critiques : 
C. Esteban "un régal, une histoire exquise et méticuleuse et aussi : incroyablement lumineuse et sa facture documentaire ne se décline pas comme quelque chose d'académique mais entièrement naturel. En guise d'écriture, c'est peut-être une histoire d'amour, mais dans un sens plus profond, grâce à son design de production impressionnant et ses costumes exquis, c'est une magnifique lettre d'amour sur le patrimoine sahélien. " (2017)
P. Jeanne "La réalisatrice Rahmatou Keïta nous a donné un film délicieux et intemporel dans The Wedding Ring. " (2017)

mercredi 26 avril 2017

"Solaire Made in Africa : Dioffo Kayi Mun Gani Mun Gode ! Mon frère et ami Saguirou Malam m’a fait aussi l’honneur de me faire visionner, en « mode restreint », son film « Solaire Made In Africa », rendant hommage à l’un des plus illustres d’entre nous : Abdou Moumouni Dioffo, dont la principale Université du Niger porte le nom. Ce film, fruit de labeurs de 8 ans, est à point nommé. Il tombe à…pic, comme on dit. A un moment où la rage s’empare de plus en plus de Nigériens, catastrophés par les coupures intempestives d’électricité et d’eau. Et au lendemain de l’inauguration de la centrale de Gorou Banda, dont « l’utilité » reste toujours à démontrer, tant les coupures vont bon train. « Solaire Made In Africa » est encore un de ces « bons/beaux » produits que nous offre le cinéma nigérien. Des voix plus autorisées, et peut-être même plus savantes et raffinées que la mienne, l’affirmeront. Ce film est une esthétique de l’école, prouvant comment grâce à l’école et au savoir dont elle est porteuse, qu'on peut résoudre des problèmes quotidiens de développement : des femmes rurales qui témoignent avec faste, des efforts de Abdou Moumouni dont les « engins « fabriqués crachaient de l’eau à profusion, et ravitaillaient de milliers de personnes. Un film qui démontre que les investissements dans la recherche sont plus que nécessaires pour arrimer notre « survie » au développement tous azimuts. Qui prouve à suffisance comment le soleil est une source d’énergie et en quoi l’énergie solaire est une solution débordante d’électricité...propre et nettement moins onéreuse. Hommage au Pr Abdou Moumouni lui, qui a montré la voie, celle que nous nous refusons (jusque-là) de prendre, nous perdant dans des « solutions » ruineuses, balbutiantes et incapables de nous libérer de cet asservissement…énergétique. « Solaire Made In Africa », c’est aussi une boutade : qui dévoile le côté glauque de nos choix énergétiques. Une boutade qui agace nos politiques qui ont abandonné l’école à elle-même, rendant du coup sombre le lendemain de millions d’enfants. Peut-être que IM, dont j’ai vu le nom figurer sur la liste des personnalités remerciées par le cinéaste, se résoudra à entendre raison…..et nous « ensoleiller » d’électricité propre, ininterrompue et accessible partout et pour tous!" D. Saidou  (2017)

mardi 25 avril 2017

Le Film "La Colère dans le Vent" de Amina Weira Récompensé par 2 Prix au 33è Festival International du Cinéma VUES D'AFRIQUE à Montréal : - Prix du meilleur moyen et court métrage offert par l’OIF : « LA COLÈRE DANS LE VENT », d’Amina Weira. - Prix Développement durable offert par l'Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD) : « LA COLÈRE DANS LE VENT », d’Amina Weira.
En savoir plus sur le film

lundi 24 avril 2017

Formation sur la Stratégie Créative par Sahara Niger.
Au Programme:
- Stratégies de Communication
- Ecriture de Scénario de Film, Découpage Technique
- Réalisation d'un Film
- Cadrage
- Montage Audio-Vidéo


Du 1er au 08 Juillet, puis du 22 Juillet au 03 Août 2017.
Contacts: (+227) 96962749 / 90402606 saharaniger@gmail.com

vendredi 21 avril 2017

Projection du Film TIMBUKTU de Abderrahmane Sissako à Niamey


Projection du film TIMBUKTU de Abderrahmane Sissako à l’occasion de la fête nationale de la Concorde, le Samedi 22 Avril 2017 au Palais de Congrès à 18H00.
Un film sur l’envahissement de Tombouctou par des islamistes et dont le Rôle Principal  est tenu par l’Actrice Nigérienne Toulou Kiki. L’interprétation de Toulou KIKI lui a value 8 Trophées et le film a remporté de nombreuses récompenses dont 2 au Festival de Cannes 2014 et 7 Césars en 2015 ainsi qu’une sélection aux Oscars du cinéma 2015.





Le Film "Exode à tout Prix" du Réalisateur Serge Clement​ sélectionné au FESTIVAL DE CINEMA DE LOME FESCILOM. BONNE CHANCE !!! Synopsis: Dans un village non loin de Niamey vit une famille très pauvre. Le père de famille n'ayant pas de moyen, passe tout son temps assis à l'entrée de sa maison. Face à cette situation précaire, l'ainé de la famille décide de quitter le pays pour aller vers d'autres horizons sans savoir si cela va marcher ou pas.

mercredi 19 avril 2017


La fin du tournage de “Femme Actuelle” de Boubacar Djingarey MAIGA

dimanche 16 avril 2017

Le Réalisateur Beidari YACOUBA à propos de son Film qui sort en Avant-Première ce Dimanche 16 Avril au CCOG:
" C’est un film qui parle d’une histoire qui s’est réellement passée ... Il s’agit d’une sorte de vengeance entre deux peuples qui étaient intimement liés non seulement par le sang mais par l’histoire, des riverains du fleuve. Malheureusement l'un d’entre eux, par toujours le secret du fleuve comme on le dit, a inventé un crocodile de façon mystique. Et que ce crocodile est sensé dévorer toutes les bêtes du village d’en face. Et malheureusement, cette affaire a dégénéré. Le crocodile à un moment donné, après avoir dévoré toutes les bêtes, commence maintenant à s’attaquer aux hommes ... Et parmi les hommes même, il choisit : soit les belles femmes, soit les jeunes mariées. Et petit à petit, tout le monde s’est senti concerné. Et du coup les villages étaient obligés de se regrouper pour faire front commun contre le crocodile. Et il se trouvait que les Imams de l’époque avaient dit que toute personne qui arrive à tuer le crocodile, va mourir le lendemain. Alors, qui osera affronter le crocodile. C’est ça que nous avons essayé de mettre en exergue à travers le récit d’un griot.
Regardez la Bande Annonce
C’est un film qui parle d’une histoire qui s’est réellement passée au Niger depuis. Compte tenu du caractère tragique de l’évènement, ils ont décidé d’enterrer l’histoire. Mais c’est sans tenir compte de la présence d’un intrus, un griot. C’est comme ça que l’histoire a fait le tour des villages petit à petit jusqu’à ce que nous qui sommes riverains du fleuve, nous avons pu comprendre ce qui s’est passé. Nous avons jugé utile par l’image et par le son de faire ressortir cette histoire qui est quand même une valeur culturelle nigérienne ... Pour montrer quelle est la place d’un griot. Pour montrer que l’Afrique est intimement liée à son histoire. L’Afrique est intimement liée à ce récit, à cette tradition orale parce qu’en on a constaté que les blancs viennent nous raconter notre propre histoire. Et je me dis que ce n’est pas du tout panafricain de se laisser raconter son histoire par quelqu’un d’autre. Et c’est pour ça qu’à un moment donné dans le film, on fait comprendre au spectateur, que pour comprendre l’Afrique, il faut être africain. " Y. Beidari (2017), Anfani TV.

vendredi 14 avril 2017

Avant-première "Bienvenue au Gondwana" du Réalisateur Nigérien Mamane, à Niamey

Avant-première "Bienvenue au Gondwana" du Réalisateur Nigérien Mamane Demain, 15 Avril 2017 à 19:45 au CanalOlympia Hippodrome de Niamey, 1ère Étape de la Tournée Africaine, en présence de l'équipe du film.

jeudi 13 avril 2017

Le Film JACKENSON de Linda DIATTA

Le Film JACKENSON
de la Réalisatrice Nigérienne Linda Leila DIATTA est sélectionné au Short Film Corner du Festival de Cannes 2017: l'un des plus grands rendez-vous de producteurs et réalisateurs du monde entier. FELICITATIONS!!!

Synopsis: Jackenson est un athlète de boxe de 13 ans issu du célèbre bassin de cité Soleil d'Haïti. La lutte pour survivre à Cité Soleil attire de nombreux jeunes à une vie de crime, mais il est déterminé à céder son chemin pour aller vers le haut. Alors qu'il se prépare à sa prochaine bataille contre un club rival, il doit dépasser toutes les attentes.
Réalisé par Linda Leila DIATTA, Jean-Marc POTEAU
Durée: 18 mn
Produit en février 2017

Pays: Niger, Haiti
Genres: Drame, Social, Jeunesse

Scénario: Linda Leila DIATTA, Abdoul Aziz ABDELWAHAB
Musique: Somi "Misso Zeiram" ONGOLY
Montage: Linda Leila DIATTA
Son: Félix BLUME
Production: APOGEE CREATIONS
(43, rue Issa Beri, Plateau BP 543 Niamey)

JACKENSON Short Film Corner Festival de Cannes 
 

mercredi 12 avril 2017

Nouvelles sélections pour La colère dans le vent !

Nouvelles sélections pour La colère dans le vent !


Le film est programmé à Ouagadougou le 12 avril dans le cadre des Rencontres Sobatè, à Montréal le 15 avril dans le cadre du festival Vues d'Afrique et le 19 mai pour le festival Caméra des champs en Lorraine. A noter également une séance cinéma le 26 avril au Cinema de gencay en partenariat avec l'association Vivons sans nucléaire. La Colère Dans Le Vent de Amina Weira

mardi 11 avril 2017

Le Centre National de la Cinématographie du Niger (CNCN) lance un Appel à Candidatures pour une Formation en Ecriture de Scénario de Fiction Court Métrage.
Les Dossiers de Candidatures doivent comprendre:
- Une lettre de motivation
- Un curriculum vitae (CV)
Le dépot des dossiers peut se faire au CNCN à Kouara Kano derrière la Mosquée Markaza ou par adresse électronique: cncnniger@yahoo.fr.
Date limite de dépot des dossiers: Mardi 25 Avril 2017 à 17H00.
Contact: 20350518.
 

dimanche 9 avril 2017

Un prix au Rwanda pour "l'Arbre Sans Fruit!" Gloire à Dieu et merci à l'équipe du film

samedi 8 avril 2017

Vernissage du Film "Les Intrigues de la Coépouse" du Réalisateur Adamou SALEY le Samedi 08 Avril 2017 au Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG) de Niamey à 20H00.

L'Avant Première du Film fiction long métrage "LE GRIOT DE KOROGO" du Réalisateur Beidari YACOUBA, le Dimanche 16 Avril 2017 à 20H00 au Centre Culturel Ccog Oumarou GANDA de Niamey. Prix d'Entrée: 2000 FCFA Avec: Boureima Alzouma, Sakina Abdoul Nasser, Hamadou Boubacar, Fayçal Hassane Cadrage: Abdoul Wahab Alassane Moustapha Prise de son: Mahamadou Moussa Saley. Bande Annonce LE GRIOT DE KOROGO

vendredi 7 avril 2017

L'inscription est ouverte pour participer à la Rencontre Bridging the Gap 2017 qui aura lieu à Tenerife du 16 au 22 Juillet 2017. Organisée par Bridging the Gap, il s’agit d'une initiative promue par divers animateurs professionnels, avec le soutien de la Coopération Espagnole, à travers le Programme ACERCA de Formation pour le Développement du Secteur Culturel. Le programme est ouvert aux jeunes professionnels et aux étudiants qui ont un projet d’animation de long métrage ou une série au stade de pré-production, de développement ou de production. Les courts-métrages seront également acceptés sous réserve d’être transformés en long métrage ou en série. Parmi les projets reçus douze seront sélectionnés pour participer à ce laboratoire qui comprendra parmi ses activités des conférences et des assistances personnalisées par divers professionnels de renommée internationale dans le secteur. http://bthegap.com/en/home/

Une Interview du Producteur et Réalisateur Moussa Hamadou Djingarey dans L'Emission Patrimoine Cinématographique du Niger diffusée les Mardis à paritr de 21H50-22H00 et rediffusée les Samedis à partir de 09H50-10H00 sur Dounia TV.

mercredi 5 avril 2017

Appel à Projets : Ouaga film Lab #2 Le présent appel à projets est destiné aux professionnels du cinéma et de l'audiovisuel de l'Afrique de l'Ouest et qui répondent aux critères énoncés dans le règlement de OUAGA FILM LAB 2017. A l'issue de l'appel à projets, un comité sélectionnera les 10 (dix) meilleurs projets cinématographiques qui seront invités à participer à la 2ème édition du OUAGA FILM LAB. Le principal critère de sélection est la qualité artistique des projets présentés et en sus la sensibilité du sujet abordé. L'inscription est gratuite et se fait en ligne sur le site www.ouagafilmlab.net . Elle doit être faite avant le 10 Juillet 2017 à 00 heures Temps Universel. http://www.imagesfrancophones.org/ficheMurmure.php?no=20209

mardi 4 avril 2017

Dans un long-métrage intelligent et insolent, Bienvenue au Gondwana, l’humoriste nigérien tire avec le sourire sur les pouvoirs corrompus et renoue à sa manière avec le panafricanisme. "J’ai beaucoup de respect pour le travail du réalisateur Fabrice Eboué et pour celui du principal acteur de ce film, Thomas N’Gijol. Ils ont fait rire beaucoup de gens. Mais ce sont des Français qui regardent le continent avec leurs yeux de Français. J’en avais aussi assez de voir des longs-métrages africains, faits pour des festivals européens, où l’on filme une pirogue ou un baobab en gros plan pendant dix minutes. Moi, je voulais ancrer mon film dans le réel, montrer que l’Afrique, ce sont les smartphones, des hackers, une jeunesse qui veut prendre son destin en main. Les révolutionnaires de mon film, les personnages de Betty et de « l’Ingénieur », ont fait de hautes études à l’étranger et ont décidé de rentrer au pays pour changer les choses. C’est aussi un message que j’envoie à la diaspora." (Mamane, 2017)

dimanche 2 avril 2017

#La_Famille_C_Nous en plein tournage......... kal ku damu on arrive avec des idées à couper le foule.........