Une saison au Niger

Une saison au Niger

Projection de la série nigérienne "Une saison au Niger" de Samira Seyni DJINGO, le 06 Avril 2019 au CCFN. Lire

Ma Belle Mère Ma Coépouse

Ma Belle Mère Ma Coépouse

Double Projections du film nigérien "Ma Belle Mère Ma Coépouse" de Moussa Hamadou DJINGAREY à Niamey le jour de la fete de Ramadam 2019 au Canal Olympia Blue Zone, à 17H et à 21H. Prix d'entrée : 3000F Lire

Slide # 3

Toukountchi Festival de Cinéma du Niger TFCN

LANCEMENT des inscriptions ce jour 24 MARS 2019 de la 4 ème édition Toukountchi Festival de Cinéma du Niger a Niamey du 30 octobre au 02 novembre 2019 qui sera couplé aux 3 èmes éditions de la Semaine de la Critique du Cinéma Nigérien et le Festival de films d'Animation (Hommage à Moustapha Alassane) Lire

Slide # 4

6è édition du Festival International du film sur les droits de l'homme FIFIDHO

La 6è édition du Festival International du film sur les droits de l'homme FIFIDHO se tiendra à Niamey le 06 avril 2020 sur le thème "La gouvernance africaine, quel chef d'état pour une Afrique émergente ?" Lire

2e Short Film Festival

2e Short Film Festival

Le 2ème Short Film Festival de l’Ambassade des États-Unis aura lieu à la Salle Canal Olympia Hippodrome, le 30 mars 2019 Lire

mardi 4 avril 2017

Dans un long-métrage intelligent et insolent, Bienvenue au Gondwana, l’humoriste nigérien tire avec le sourire sur les pouvoirs corrompus et renoue à sa manière avec le panafricanisme. "J’ai beaucoup de respect pour le travail du réalisateur Fabrice Eboué et pour celui du principal acteur de ce film, Thomas N’Gijol. Ils ont fait rire beaucoup de gens. Mais ce sont des Français qui regardent le continent avec leurs yeux de Français. J’en avais aussi assez de voir des longs-métrages africains, faits pour des festivals européens, où l’on filme une pirogue ou un baobab en gros plan pendant dix minutes. Moi, je voulais ancrer mon film dans le réel, montrer que l’Afrique, ce sont les smartphones, des hackers, une jeunesse qui veut prendre son destin en main. Les révolutionnaires de mon film, les personnages de Betty et de « l’Ingénieur », ont fait de hautes études à l’étranger et ont décidé de rentrer au pays pour changer les choses. C’est aussi un message que j’envoie à la diaspora." (Mamane, 2017)

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Votre message