Une saison au Niger

Une saison au Niger

Projection de la série nigérienne "Une saison au Niger" de Samira Seyni DJINGO, le 06 Avril 2019 au CCFN. Lire

Ma Belle Mère Ma Coépouse

Ma Belle Mère Ma Coépouse

Double Projections du film nigérien "Ma Belle Mère Ma Coépouse" de Moussa Hamadou DJINGAREY à Niamey le jour de la fete de Ramadam 2019 au Canal Olympia Blue Zone, à 17H et à 21H. Prix d'entrée : 3000F Lire

Slide # 3

Toukountchi Festival de Cinéma du Niger TFCN

LANCEMENT des inscriptions ce jour 24 MARS 2019 de la 4 ème édition Toukountchi Festival de Cinéma du Niger a Niamey du 30 octobre au 02 novembre 2019 qui sera couplé aux 3 èmes éditions de la Semaine de la Critique du Cinéma Nigérien et le Festival de films d'Animation (Hommage à Moustapha Alassane) Lire

Slide # 4

6è édition du Festival International du film sur les droits de l'homme FIFIDHO

La 6è édition du Festival International du film sur les droits de l'homme FIFIDHO se tiendra à Niamey le 06 avril 2020 sur le thème "La gouvernance africaine, quel chef d'état pour une Afrique émergente ?" Lire

2e Short Film Festival

2e Short Film Festival

Le 2ème Short Film Festival de l’Ambassade des États-Unis aura lieu à la Salle Canal Olympia Hippodrome, le 30 mars 2019 Lire

vendredi 11 août 2017

"La Fille du Gouverneur" de Jaloud Zainou Tangui

"La Fille du Gouverneur" est le premier long métrage du réalisateur Jaloud Zainou Tangui sorti en 2013.

Affiche du film La fille du gouverneur
Lala est la fille d'un d'un jeune Gouverneur, homme politique exemplaire et intègre qui est installé à son poste il y a seulement quelques mois. La vie ne lui a donné qu'un seul enfant, LALA. Elle a vingt ans et fait tout le bonheur de son père. Il se bat chaque jour pour la mettre à l'abri des mauvaises expériences de la vie. Tout marche bien, jusqu'au jour où LALA se fait aborder par un jeune couple sans scrupules. Sachant que LALA est la fille du gouverneur, le couple fomente un coup et réussit à la faire séduire par l'homme.
Ce fut le début d'un amour sincère de la part de LALA qui ne verra que tard la trahison. Très affectée, LALA gère douloureusement cette déception. Elle est embauchée dans une entreprise dont le directeur, TAJDINE, nouvellement revenu de l'Europe, tombe sous son charme. Ce dernier, sans le savoir, engage deux employés de maison qui ne sont autre que le couple qui a arnaqué la jeune fille. Chaque étape de cette nouvelle relation entre LALA et TAJDINE les rapprochent de la grande surprise...

«La fille du gouverneur''. C'est le titre du film long métrage de fiction que les téléspectateurs nigériens ont eu le loisir de suivre sur Télé Sahel le jour de la fête de Ramadan. Il est l'œuvre du jeune réalisateur nigérien de 21 ans, Jaloud Zainou Tangui, sur un scénario de Adamou Tiémogo Sangaré. Le film a été tourné en 2013. 
En tête d'affiche, l'artiste Mamoudou Abdou Salam, dans le rôle du gouverneur, et Samira Seyni Djingo

dans celui de Lala, la fille de ce dernier. C'est leur toute première apparition sur le grand écran. Une heure et quart (1h 15mn) dans l'intervalle desquelles le jeune réalisateur, qui est encore sur les bancs de l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC), transporte les cinéphiles vers un nouveau visage de notre capitale. A travers la caméra de Jaloud, Niamey se fait découvrir sous un nouvel angle.
Celui d'une ville moderne qui n'a rien à envier à d'autres capitales. En effet, après un repérage assidu, le jeune réalisateur a porté à l'écran Niamey sous un nouveau jour.
''Je voulais faire un film qui reflète une autre partie du Niger qui n'a rien à avoir avec ce qu'on a déjà vu dans les autres films, c'est-à-dire le côté pauvre de la ville, la misère, les difficultés... J'ai préféré me focaliser sur le côté développé, le côté luxueux, une façon de montrer qu'au Niger, il y a aussi des gens qui vivent bien, qui travaillent et que nous avons de belle infrastructures. C'est aussi un pays qui tend vers l'émergence'', nous a confié Jaloud Zainou Tangui.
On est un peu déçu de ne pas pouvoir continuer à suivre cette histoire qui est absolument captivante.
A la grande première du film, le 30 mars dernier, au Palais des Congrès de Niamey qui avait affiché complet, les 2000 places ont été prises d'assaut. La vente des tickets s'est déroulée à guichet fermé.
''Je m'étais décidé à réaliser un film qui va miroiter le mode de vie de la jeunesse de mon pays. Ce film expose le côté extravagant de la classe moyenne et bourgeoise dans une ville en pleine effervescence. Aussi, il aborde le problème d'entreprenariat culturel qui ne suscite aucun intérêt chez les Nigériens, pourtant grands consommateurs des produits cinématographiques de la sous-région'', a indiqué Jaloud Zainou Tangui.
Concernant le choix de ses acteurs, il estime que la présence de nouveaux talents sur la scène a été sciemment faite pour promouvoir la jeunesse. ''Cela renforce ma conviction et mon optimisme quant aux potentialités dont dispose notre pays'', a-t-il soutenu. Après ''La fille du gouverneur'', j'envisage, dit-il, ''de faire un autre film, puis un autre, parce que le cinéma, c'est ma passion et ce n'est qu'un début''.
Sa vision se porte désormais vers une représentation de notre pays dans les grands festivals du monde.

M.S. Abandé Moctar (2017), Le Sahel

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Votre message